Pop Nature

On parle de « Culture Pop », mais on parle aussi et surtout d’opposition entre « Nature » et « Culture ». C’est pourquoi j’ai voulu réunir ces deux concepts et proposer une « Nature Pop ». Car il semblerait que pour accéder à la culture, l’homme ait nié l’existence de la nature. Pourquoi ce choix ? Pourquoi ne pas nous reconnecter à l’essentiel ? La nature, c’est bien de là que nous venons. Et la plasticité du comportement humain devrait pouvoir nous permettre de la retrouver. J’ai donc dépeint une nature, plus tout à fait naturelle, presque irréelle, si colorée qu’elle relève d’un univers onirique, comme si elle avait déjà disparu. Que restera-t’il de ces espèces animales ? Y penseront-nous comme nous pensons aujourd’hui à de lointaines espèces évanouies ? Cette série est comme un souvenir que notre esprit viendrait teinter de couleurs, comme les rêves d’un enfant. Par ailleurs on ne peut penser à la Culture Pop sans penser à Andy Wharol, qui m’a inspiré malgré lui cette mise en scène des animaux. Des animaux représentants de la nature, dont nous avons encore tant à apprendre. Qu’ils continuent de nous épauler, bleus, roses, jaunes, verts, rouges, qu’ils puissent poursuivre leur chemin à nos côtés. C’est une Nature Pop que je présente, si ces couleurs plaisent au plus grand nombre, elle deviendra POPulaire, et nous rappellera peut-être notre lien avec la nature.