Pop Nature

Some people just see the world in black and white, and they are missing the colours. Here playing with codes of pop culture. As we always speak about the antagonism of nature and culture I wanted to bring them together.

On parle de « Culture Pop », mais on parle aussi et surtout d’opposition entre « Nature » et « Culture ». C’est pourquoi j’ai voulu réunir ces deux concepts et proposer une « Nature Pop ». Car il semblerait que pour accéder à la culture, l’homme ait nié l’existence de la nature. Pourquoi ce choix ? Pourquoi ne pas nous reconnecter à l’essentiel ? La nature, c’est bien de là que nous venons. Et la plasticité du comportement humain devrait pouvoir nous permettre de la retrouver. J’ai donc dépeint une nature, plus tout à fait naturelle, presque irréelle, si colorée qu’elle relève d’un univers onirique, comme si elle avait déjà disparu. Que restera-t’il de ces espèces animales ? Y penseront-nous comme nous pensons aujourd’hui à de lointaines espèces évanouies ? Cette série est comme un souvenir que notre esprit viendrait teinter de couleurs, comme les rêves d’un enfant. Par ailleurs on ne peut penser à la Culture Pop sans penser à Andy Wharol, qui m’a inspiré malgré lui cette mise en scène des animaux. Des animaux représentants de la nature, dont nous avons encore tant à apprendre. Qu’ils continuent de nous épauler, bleus, roses, jaunes, verts, rouges, qu’ils puissent poursuivre leur chemin à nos côtés. C’est une Nature Pop que je présente, si ces couleurs plaisent au plus grand nombre, elle deviendra POPulaire, et nous rappellera peut-être notre lien avec la nature.