Combats de coqs

A Madagascar, existe une tradition millénaire, celle des combats de coqs. Tous les dimanches, un peu
partout dans le pays, des hommes se rassemblent autour des différents terrains que comptent les villes, pour y passer la journée. C’est la distraction favorite des hommes malgaches. Ici à Tamatave, la deuxième ville du pays, de 11h à 17h environ, une journée normale de combats de volatiles, où les petites coupures coulent à flot. Un business juteux pour les organisateurs qui empochent en une journée ce que d’autres mettent une année à gagner. Roberto est policier mais son maigre salaire ne lui permettant pas de survivre, il s’est lancé dans l’élevage et l’organisation de combats de coqs. 
Les propriétaires des meilleures bêtes pourront empocher quant à plus d’1 million d’ariary soit près de
300 euros, dix fois le salaire minimum. En plus d’attirer les joueurs, cette attraction distrait les hommes
originaires de tous les milieux sociaux. Les avocats, les médecins, comme les petits paysans et les vendeurs
de rue se retrouvent tous autour du ring.


Alors que l’ambiance de la fin de matinée est plutôt paisible, la journée termine dans l’agitation et les cris. En fin de journée, l’alcool a fini par apaiser les esprits. 
Certains repartent déçus et fauchés, alors que d’autres s’en iront satisfaits, mais tous reviendront, car ici comme dans la vie, la roue tourne.

Around 11am, the first participants are arriving. Vers 11h du matin, les premiers participants commencent à arriver.
Before the show begins, men get in the mood by playing dice money. Avant que le show ne commence, les hommes présents se mettent dans l’ambiance en jouant de l’argent aux dés.
The spectators are there, the first participants compete, all generations together. Les spectacteurs sont là, les premiers participants s’affrontent, toutes générations confondues.
The first to jump into the arena are the least experienced roosters. Les premiers à se jeter dans l’arène sont les coqs les moins expérimentés.
Between each round, the jockeys as they are called here, take care of their roosters. Entre chaque round, les jockeys comme on les appelle, prennent soin de leurs coqs.
Little by little, the atmosphere is heating up. The other competitors are waiting their turn. Peu à peu, l’atmosphère s’échauffe. Les autres concurrents attendent leur tour.
The organizer takes bets, bundle in hand. Bets are a minimum of 10,000 ariary (25 euro cents). L’organisateur prend les paris, liasse en main. Les paris sont de 10 000 ariary au minimum (25 centimes d’euros).
A competitor waits for his turn. Un concurrent attend son tour.
Around the ring, the jockeys crowd and introduce themselves, some faces begin to be tense. Autour du ring, cela s’agite, les jockeys s’attroupent et se présentent, certains visages commencent à être tendus.
The men gather around the roosters who are about to compete. One of them is wearing a T-shirt distributed during the campaign of the President of the Republic Andry Rajoelina. Les hommes se rassemblent autour des coqs qui s’apprêtent à concourir. 
L’un deux porte un T-shirt distribué lors de la campagne du Président de la République Andry Rajoelina.
This fruit seller came to try his luck during the event. Ce vendeur de fruits est venu tenter sa chance pendant l’évènement.
Rooster fights bring together men from different social backgrounds, lawyers and doctors are also present. Les combats de coq rassemblent des hommes de milieux sociaux différents, des avocats, des médecins sont aussi présents.
We hold the roosters before the whistle annouces the beginning of the match. On retient les coqs avant le coup de sifflet.
Using a sponge, they cool the roosters and give them to drink. A l’aide d’une éponge, on rafraîchit les coqs et on leur donne à boire.
This young player has just won the game. Ce jeune joueur vient de remporter la partie.
The loser leaves disappointed and empty-handed. On the slate, we announce the time for the next game. Le perdant repart déçu et bredouille. Sur l’ardoise, on annonce l’heure du prochain match.
The organizer referees the match, this competitor throws water on his rooster to refresh him so that he continues to fight. L’organisateur arbitre le match, ce concurrent jette de l’eau sur les pattes de son coq pour le rafraîchir et qu’il continue à combattre.
Around 1 p.m. the atmosphere is feverish, the bettors are excited and the organizers raise the money. Vers 13h l’atmosphère est enfiévrée, les parieurs sont excités et les organisateurs amassent l’argent.
More experienced roosters have taken possession of the ring, the show will last until mid-afternoon. Des coqs plus expérimentés ont pris possession du ring, le show durera jusqu’en milieu d’après-midi.
Crosses of races are carried out according to the fighting ability of the roosters. Des croisements de races sont effectués en fonction de la combativité des coqs.