Le pêcheur de l’étang de l’or

« Les mains dans le sel de la mer. La peau usée, les rides creusées par le soleil. Ses ongles ne font plus qu’un avec le sable. Sa tête est ailleurs, là-bas, à l’horizon. Il ne fait plus tout à fait partie des hommes, celui qui a pris la vague, de l’aurore au crépuscule. Et pourtant, il a vécu libre cet homme. Dans sa valeureuse barque, il avance dans l’écume du jour. » ©Agathe Catel 

Partout dans le monde, des femmes et des hommes vivent de la pêche. Qu’elle se fasse en eau douce ou en eau salée, une chose est essentielle : que l’environnement soit propice pour permettre à la vie de s’y développer. Partout, ce qui nous
rassemble c’est l’eau. Pourvu qu’elle soit propre. Laurent Pezzoti est de ceux qui connaissent bien l’étang de l’or. Tous les jours, il y mène sa barque. De l’aurore au crépuscule il y travaille, en été comme en hiver. Après avoir étudié l’écologie, il s’est reconverti malgré les difficultés du métier.

Avec mes images, j’ai à cœur de montrer le travail des hommes, et leur lien avec la nature. Laurent Pezzotti travaille sur l’étang de l’or, étang qui rejoint la mer à Pérols, tout à côté de Palavas les flots. Loin de l’afflux des touristes, cet homme exerce seul sur sa barque, face à lui-même et aux éléments. Il pêche principalement le loup et l’anguille, parfois un peu de crabe. Il fait fi du froid mais le temps pèse sur ses épaules. C’est un homme engagé et entièrement dévoué à son travail. Il milite pour la préservation des espèces auprès des pêcheries locales. Ce milieu naturel, Laurent le connaît mieux que quiconque. Il aimerait juste que les autres, ceux qui ne pêchent pas, puissent le voir et y faire un peu plus attention.

*Certaines de ces images ont été exposées à la Galerie Ephémère lors de la journée mondiale des zones humides, elles ont également fait l’objet d’une exposition en ligne consacrée au patrimoine immatériel « Héritages en partage » en 2021 pour l’association Acanthe qui oeuvre pour la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel en région Occitanie.

Boat of fisherman. Bateau de pêcheur au bord de l’étang de l’or à l’aube.
The fisherman Laurent Pezzoti is coming back after a very early fishing. Le pêcheur Laurent Pezzoti regagne la berge.
The fisherman Laurent Pezzoti pulls his boat on the bank. Le pêcheur Laurent Pezzoti tire sa barque sur la berge.
The seagulls are already there to eat the leftovers. Les mouettes sont déjà là pour manger les restes.
The fisherman Laurent Pezzoti empties the boat. Le pêcheur Laurent Pezzoti vide la barque.
The fisherman Laurent Pezzoti empties the crabs in a net. Le pêcheur Laurent Pezzoti vide les crabes dans un filet.
Fisherman Laurent Pezzoti returns the crabs to the water for a moment to keep them alive. Le pêcheur Laurent Pezzoti remet les crabes à l’eau pour les garder vivants.
Portrait of the fisherman Laurent Pezzoti after fishing. Portrait du pêcheur Laurent Pezzoti après la pêche du matin.
The boat is on its way to the nets. Already the light is going down. En fin de journée, la barque est en route vers les filets. Déjà la lumière descend.
Laurent caught a sea bass. Laurent a pêché un loup, (dénomination du Bar dans le sud de la France).
He must now collect the nets. Il faut à présent ramasser les filets.
There are a few takes, like a sea bass. It is quite rare at this time of the year. Il y a quelques prises, notamment un loup. C’est rare en fin de saison.
There are several hundred meters of nets to be hauled in. Fishermen often suffer from back pain. Il y a plusieurs centaines de mètres de filets à remonter. Les pêcheurs souffrent souvent de mal de dos.
At the end of January it is necessary to raise the nets and remove all the stakes left behind in the sand. A la fin du mois de janvier il faut relever les filets et enlever tous les piquets restés enfoncés dans le sable.
View of the old fishery of the gold pond. Vue sur l’ancienne pêcherie de l’étang de l’or.
There are several hundred meters of nets to be hauled in. Il y a plusieurs centaines de mètres de filets à remonter.
Night is falling, is time to go back. La nuit tombe, il faut rentrer.
Return to the bank at nightfall. Retour sur la berge à la tombée de la nuit.
Once on the shore, Laurent has to put away the nets. Une fois sur la rive, il faut ranger les filets.
The day is over and a fish buyer is here to negotiate the catch. La journée est finie et un acheteur de poisson vient négocier la prise.